Aquariophilie, gestion d'aquarium, aquarium eau douce, poissons d'aquarium, plantes d'aquarium


  

Le tour de l'aquariophilie vous accueil sur son portail aquariophile

   

Articles

Base de données

Services

Connexion...
  Membres: 10392

Pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 49

Ip: 54.167.250.64


debutant.gifLe guide du débutant - Chapitre 4 : Entretenir son aquarium

Chapitre 4 : Entretenir son aquarium



Mettre en place son aquarium, acclimater les poissons, voilà une bonne partie de faite ! Cependant, un aquarium demande un minimum d’entretien pour que ce dernier puisse durer dans le temps. Contrairement à ce que pensent certaines personnes, la maintenance d’un aquarium ne demande pas énormément de temps, mais il sera tellement plus joli !

 

4.1 – Récapitulatif des activités d’entretien

 

Je vais classer et décrire sommairement les différentes tâches à effectuer par fréquence de répétition :

 

A réaliser chaque jour :

 

- Il faudra nourrir vos poissons au minimum une fois par jour, en petite quantité.
- Contrôler l’état de santé de vos poissons.
- Contrôler le bon fonctionnement du matériel électrique : chauffage, filtre et éclairage.
- Contrôler la température de l’eau.

 

A réaliser chaque semaine :

 

- Changement de 10 à 20% du volume de votre aquarium afin d’éviter l’accumulation de composés azotés comme les nitrates. L’eau « neuve » doit être à la même température (ou presque) que celle de votre aquarium.
- Elagage les plantes en cas de besoins.
- Nettoyage des vitres intérieures à l’aide d’un morceau de ouate blanche.

 

A réaliser chaque mois :

 

- Rincer une partie des masses filtrantes mécaniques (cf : 1.3) avec de l’eau de votre aquarium. La partie biologique doit rester en place dans le but de conserver les bactéries nécessaires au bon fonctionnement du cycle de l’azote.
- Siphonner les saletés déposées au dessus de votre sol.

 

A réaliser chaque année :

 

- Changer les tubes fluorescents, les starters avec si possible. Si vous disposez minimum deux tubes, veillez à ne pas tous les changer en même temps afin d’éviter une prolifération d’algues due au changement de spectre lumineux. Six mois d’intervalle serait l’idéal.

 

Ces activités occupent environ 30 à 60 minutes par semaines. Ce n’est pas énorme mais pour le moins indispensable pour la survie de vos poissons et la beauté de votre aquarium.

 

4.2 – Les changements d’eau

 

Je reviens sur le changement d’eau de 10 à 20% du volume du bac chaque semaine. Cette « manœuvre » si j’ose dire, évite que l’eau de votre aquarium se charge trop en substances néfastes pour vos poissons. Je pense au nitrates principalement, qui sont le résultat du cycle de l’azote (cf : 2.1). Les nitrates sont absorbés par les plantes mais pas en totalité, il convient donc de les évacuer grâce aux changements d’eau.

 

Pour cela rien de plus simple, soit vous utilisez un siphon comme préconisé dans le point 1.3, soit vous utilisez un tuyau d’arrosage que vous amorcerez manuellement.

 

L’eau que vous allez ensuite ajouter devra être à la même température que celle de votre aquarium pour éviter les chocs thermiques.

 

4.3 – L’élagage des plantes

 

Je ne vais rien vous apprendre, j’espère, mais une plante ça pousse !  biggrin Il convient de les tailler chaque semaine ou tous les 15 jours suivant les besoins.

 

Nous distinguons quatre principaux modes de reproduction chez les végétaux aquatiques :

 

- Les boutures : C’est le cas le plus fréquent, la plante pousse en hauteur et fabrique beaucoup de feuilles. Il suffit de couper la partie supérieure de la plante de façon à ce que la bouture mesure minimum 4 à 5 centimètres. Exemple : Hygrophila.

 

elagage_bouture.png

 

- Les stolons : La plante produit une sorte de tige sous terre principalement. Des nouvelles plantes poussent sur ces tiges. On peut alors sectionner cette relation si la plante mesure 5 centimètres minimum. Exemple : Valisneria

 

elagage_stolon.png

 

- Le rhizome : Le rhizome est une tige souterraine qui se divise régulièrement. Il contient des nutriments nécessaires à la plante durant la période de repos végétatif. Les nouvelles plantes se forment aux extrémités des ramifications que l'on peut sectionner. Il est important d'attendre que la plante contienne 4 à 5 feuilles minimum avant de la séparer du rhizome principal. Exemple : Anubia barteri, variété nana.

 

- Les rejets : Il s’agit de jeunes plantes issues de la plante mère. Les jeunes plantes se détachent seules de la plante mère lorsque cette dernière se développe.

 

<< Retour au chapitre 3 || Atteindre le chapitre 5 >>

 

Consulter le plan du guide


Date de création : 13/02/2007 @ 03:39
Dernière modification : 13/02/2007 @ 21:49
Catégorie : Le guide du débutant
Page lue 63328 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


News letter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
2+1 =
2676 Abonnés

Sondage
Depuis combien de temps pratiquez-vous l'aquariophilie ?
 
Moins d'un an
Entre un et trois ans
Entre quatre et six ans
Plus de six ans

^ Haut ^

Copyright © 2002-2016 Le tour de l'aquariophilie

Contact - Conditions d'utilisation - Reproduction interdite

 

Partenaire :Gestionnaire d'aquarium - Forum aquariophilie - Eau aquarium - Poisson d'aquarium


  GuppY v4.5.19 © - CeCILL - Adapté pour Le tour de l'aquariophilie par Benji

Document généré en 1.34 secondes