Aquariophilie, gestion d'aquarium, aquarium eau douce, poissons d'aquarium, plantes d'aquarium


  

Vous êtes débutant ? notre guide débutant est fait pour vous !

   

Articles

Base de données

Services

Connexion...
  Membres: 10833

Pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 86

Ip: 3.83.192.109


Les poissons - Anatomie et morphologie

Anatomie et morphologie



Les poissons sont des vertébrés qui présentent un squelette osseux. Il en existe actuellement près de 30 000 espèces dont 41% dans les eaux douces. Seul un petit nombre de ces derniers intéresse les amateurs. Ce sont en règle générale les plus petites et les plus colorées de ces espèces, provenant des régions intertropicales. La majorité des poissons présente une silhouette fusiforme qui optimise l'hydrodynamisme. Certaines espèces échappent cependant à cette règle. Elles peuvent être plus trapues, comprimées latéralement. Ces espèces vivent le plus souvent en eaux calmes. Certaines sont très allongées, voire serpentiformes. Le corps des poissons qui vivent sur le fond présente souvent une tendance à l'aplatissement. Ils sont caractérisés par la présence d'organes particuliers qui permettent l'adaptation parfaite à la vie pratique.


morphologie.gif


La forme corporelle


Elle sert tout d'abord à stabiliser le poisson dans l'eau et varie selon l'endroit et les courants où il évolue.


- La forme classique d'un poisson est aplatie sur le côté et légèrement plus haute sur le dos. Elle caractérise de nombreux poissons vivant dans des eaux libres au courant pas trop fort.


- Les poissons au dos particulièrement élevé, comme le poisson-ange, proviennent des régions aux eaux salmes


- Les poissons des eaux libres coulant rapidement ont un profil compact, plutôt arrondi autour d'un axe.



- Les poissons vivant directement sous la surface de l'eau, pour attraper des insectes, présentent un côté supérieur aplati.


- Ceux qui vivent près du fond ont le côté inférieur aplati.


Bon nombre de poissons n'entrent pas dans ces catégories courantes, par exemple les aiguilles, les raies et les poissons-globes.


Les nageoires



Les nageoires servent à la locomotion et à la stabilisation du poisson. Dans certains cas, elles s'agrandissent fortement, lors de la saison de reproduction par exemple, ou se modifient pour servir d'organe de reproduction. On distingue les nageoires dorsale, caudale, pectorale ainsi que les nageoires géminées ventrale et annale. Toutes ces nageoires ne sont pas présentes chez tous les poissons. Certains ont plusieurs nageoires dorsales ou une petite nageoire supplémentaire entre la nageoire dorsale et caudale : la nageoire adipeuse. Les nageoires sont toutes soutenues par des rayons osseux.


Les branchies


Elles se trouvent sous l'opercule et se teintent souvent de rouge chez les plus petits poissons. Elles sont fortement irriguées par la circulation sanguine er servent à la réspiration. Les poissons vivant dans des eaux très pauvres en oxygène, comme bon nombre de labyrinthidés, ont souvent développé un organe respiratoire supplémentaire qui leur permet de respirer à l'air libre comme les animaux terrestres.


La vessie natatoires


On ne reconnaît la vessie natatoire que chez les poissons translucides. Elle se trouve au-dessus de l'intestin. Cette poche remplie de gaz garde le poisson en équilibre. Les poissons vivant au fond n'en ont souvent pas ou alors elle est atrophiée.


La peau


Elle sert à la respiration, mais remplit aussi d'autres fonctions :


 - Protection contre les blessures.


 - Barrière contre les germes des maladies. A cet effet, la peau sécrète du mucus visqueux


 - Pour protéger et stabiliser le corps du poisson lorsqu'il se déplace, elle est recouverte d'écailles. Tous les poissons n'en produisent pas. Certains sont pour ainsi dire "nus" ; d'autres, en revanche, disposent de grosses écailles osseuses.


 - Les cellules colorées de la peau donnent aux poissons leur couleur caractéristique.


La bouche


Elle trahit la manière dont le poisson s'alimente :


 - Les poissons à la bouche dirigée vers le haut mangent de préférence des insectes capturés à la surface de l'eau.


 - Les variétés à la bouche arrondie mangent de petits animaux en profondeur ou entre les nombreux végétaux.


 - Les bouches à large ouverture servent à aspirer du plancton (petites bouches) ou des poissons entiers (grandes bouches)


 - Les bouches dirigées vers le bas servent à se nourrir de substrat. Beaucoup de poissons s'alimentant en algues et possédant des dents râpent, la bouche fermée, les pierres sur lesquelles se trouvent des algues. La pluspart ont une bouche en forme de ventouse qui leur permet de s'accrocher à ces pierres même dans le courant.


Les organes des sens


La forme des organes des sens des poissons donne également des renseignements sur leur manière de vivre.


Les yeux



La plupart des poissons ont des yeux bien développés avec lesquels ils voient très bien en noir et blanc et en couleur. Les poissons aux yeux particulièrement grands sont généralement actifs la nuit. Ils habitent dans des grandes profondeurs, où ils doivent mettre à profit le peu de lumière du jour qui leur parvient. S'il fait vraiment très sombre, par exemple dans les trous ou les couches profondes de végétaux tapissant le sol, les yeux deviennent souvent inactifs au profit d'autres sens qui deviennent plus importants.


Le sens du toucher lointain



En s'aidant de petites cellules se situant le long de leur corp ou dans la région de la tête, la plupart des poissons perçoivent des vagues provenant de la pression de l'eau. De cette manière, ils reconnaissent les mouvements des autres poissons. Les poissons des eaux sombres ou les variétés actives la nuit disposent souvent de cellules du sens très développées dans la région de la tête.


Les sens de l'odorat et du goût


Ces sens sont très marqués chez les poissons. Naturellement, la plupart d'entre eux disposent de petits sacs olfactifs sur les narines. Les récepteurs du goût se trouvent, chez bon nombre de variétés, au bout de longs filaments de peau, les barbillons. Dans l'obscurité ou en eau trouble, les poissons appréhendent leur environnement avec les barbillons et ont, de cette façon, une représentation spatiale et une idée du goût de leur environnement.

 

Réalisé par : Benji  Email : webmaster@tour-aquariophilie.org

 

Retour à la liste


Date de création : 12/08/2005 @ 14:22
Dernière modification : 23/12/2006 @ 17:40
Catégorie : Les poissons
Page lue 10786 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


News letter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
0+0 =
3382 Abonnés

Sondage
Depuis combien de temps pratiquez-vous l'aquariophilie ?
 
Moins d'un an
Entre un et trois ans
Entre quatre et six ans
Plus de six ans

^ Haut ^

Copyright © 2002-2016 Le tour de l'aquariophilie

Contact - Conditions d'utilisation - Reproduction interdite

 

Partenaire :Gestionnaire d'aquarium - Forum aquariophilie - Eau aquarium - Poisson d'aquarium


  GuppY v4.5.19 © - CeCILL - Adapté pour Le tour de l'aquariophilie par Benji

Document généré en 1.34 secondes