Aquariophilie, gestion d'aquarium, aquarium eau douce, poissons d'aquarium, plantes d'aquarium


  

Le tour de l'aquariophilie vous accueil sur son portail aquariophile

   

Articles

Base de données

Services

Connexion...
  Membres: 10715

Pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 40

Ip: 54.226.73.255


Poissons d'aquarium

Poisson : Baryancistrus niveatus

Votre situation : Poissons d'aquarium > Baryancistrus niveatus


 Fiche créée par L046 le 29/08/2007 à 22:10
 Dernière modification par Sychriscar le 15/02/2009 à 18:15



Baryancistrus niveatus
Nom scientifique : Baryancistrus niveatus
Nom commun: Baryancistrus snow ball LDA33 , L142
Origine : Il est originaire d'amerique du sud
Biotope : Non spécifié
Famille : Loricariidae
Zone de vie : Rio Tapajos
Taille du mâle : 15 cm
Taille de la femelle : 15 cm
Température : 25 °C
pH : 7
GH : 7 °GH
Volume : 450 litres (au moins 150x50) pour un groupe
Dimorphisme : Délicat à observer sur des juvéniles. Comme beaucoup d’autres genres et espèces, la présence d’odontodes interoperculaires est une bonne indication pour le mâle
Caractère : Poisson assez territorial et bagarreur en intraspécifique. Il ignorera les autres couches de population sauf si on vient le chercher dans sa cache. Il ne supporte pas qu’on lui conteste sa nourriture et se montre impitoyable avec tout poisson plus petit ou de taille égale à lui dans ce cas là.

En individu seul, il sera très timide et ne sortira guère que pour se nourrir. J’ai pu constater que ce comportement change sitôt qu’on lui fournit une colonie de 6-8 individus. Dès lors, une hiérarchie s’établit, et est souvent remise en cause.

Les seules blessures à craindre sont celles faites par les odontodes interoperculaires qui peuvent blesser les autres individus assez sévèrement, surtout s’ils n’ont pas de cuirasse.
Espérence de vie : 5 ans
Reproduction : Encore non realisée. Cependant, quelques (rares) aquariophiles l’ont réussies sur du Baryancistrus sp L85. Il semblerait qu’il soit un pondeur sur substrat caché de type grotte à une issue et qu’un facteur crucial soit un courant absolument déraisonnable
Alimentation : Omnivore à tendance carnée. Au naturel, et à stade juvénile, il se nourrit de la microfaune qu’il trouve dans le revêtement des pierres et racines. Assez rapidement, il passe à une nourriture plus "carnée".

Mes plus jeunes individus (2 ans pour 8 cms) sont déjà des consommateurs avérés d’escargots de type planorbe ou petits ampullaires, se jettent avidement sur tous mollusques ou crustacés mis dans le bac (les mues de caridina sont fort appréciées), et ne dédaignent pas une part végétale. Ils apprécient particulièrement les petits pois écrasés ou les courgettes entières rincées et lestées.

De temps à autres, quelques pastilles de fond peuvent les attirer, si vraiment, il n’y a rien d’autres à disposition. Mais ils ne peuvent pas résister à une bonne distribution de vers de vase ou de toutes proies vivantes qui arriveraient à leur niveau de vie (gammares, vers de terre, mouches)

S’ils sont seuls dans la couche inférieure, ils grandiront raisonnablement. S’ils sont mis en concurrence alimentaire avec des plus faibles (Hypancistrus, Peckoltias) ils prendront le dessus. Par contre, face à des genres plus belliqueux (Panaque, Pseudacanthicus, Scobiancistrus), ils ne font pas le poids et se retirent sans presque combattre.
Remarques : Bac typique :

Au vu de la taille adulte que nous souhaitons tous à nos pensionnaires d’atteindre, il est préférable de réserver ce genre à des bacs de plus de 150x50. Cependant, il est clair qu’un Baryancistrus n’atteindra pas sa taille adulte avant plusieurs années... d’où la tentation de les laisser croupir dans un bac trop petit où les conflits de territoire et les concurrences alimentaires vont les faire stagner à un statut de "nabot" dommage, non ?

un sol constitué de rochers et de galets de rivière (non calcaires), le tout agrémenté d’une bonne couche de sable de loire par dessus et d’une ou deux racines en guise de caches. Choisissez les racines les plus épurées possibles (pas trop d’anfractuosités). En effet, les Baryancistrus aiment à s’y réfugier et si vous voulez les voir le plus souvent possible, veillez à leur donner des caches, mais accessibles à vos yeux. Et oui, encore un des ces poissons chers que l’on ne voit jamais

La notion la plus importante sera de garder une eau très propre (surdimensionnement de la filtration biologique) et très brassée (pompe supplémentaire).

 Photothèque
Album
DateAjoutée le 29/08/2007
Horaire22h 11min par L046

 Commentaires

Aucun commentaire





Poissons d'aquarium ]


News letter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
2+3 =
3223 Abonnés

Sondage
Depuis combien de temps pratiquez-vous l'aquariophilie ?
 
Moins d'un an
Entre un et trois ans
Entre quatre et six ans
Plus de six ans

^ Haut ^

Copyright © 2002-2016 Le tour de l'aquariophilie

Contact - Conditions d'utilisation - Reproduction interdite

 

Partenaire :Gestionnaire d'aquarium - Forum aquariophilie - Eau aquarium - Poisson d'aquarium


  GuppY v4.5.19 © - CeCILL - Adapté pour Le tour de l'aquariophilie par Benji

Document généré en 0.88 seconde